Asie, Cambodge

Kampot&Kep

__________

Et une première frontière terrestre passée, une! Après plus de 3 semaines passées au Vietnam nous voilà arrivées au Cambodge!

Premier stop: Kampot


COMMENT ALLER A KAMPOT?

triangleIslandeDepuis Hoi Chi Minh

Arrivant du Vietnam, nous sommes parties en bus la veille au soir au départ d’Ho Chi Minh. Après un assez long trajet on nous déposera au centre de Kampot au niveau d’un gros rond point où trône une statue de… durian. Tu sais ce fruit vert avec des piquots et une pulpe jaune qui pue? Celui-là même… une ENORME statue à son effigie, rien que ça!

triangleIslandeUn petit havre de paix

A peine arrivées on se fait alpager par un tuktuk. 5 mins et 2$ plus tard nous sommes arrivées au billabong guesthouse où séjournais notre amie Aurélie. On se retrouve pour papoter un peu mais avant de faire quoique ce soit de plus une sieste puis une douche s’imposent!

Une fois remises un peu sur pied on quitte les lieux pour rejoindre le logement des jours à venir, le Sabay Beach. Il s’agit d’un backpacker qui est perdu loin de tout, idéal pour profiter d’un cadre magnifique en bord de rivière. Mayou part en tuk tuk avec nos gros sacs alors qu’Aurèlie et moi-même partons chacune sur un scooter. Ce sera notre moyen de locomotion des jours prochains. Il nous faudra bien 25-30mins pour rejoindre le logement en passant par une route puis un chemin de terre rouge et enfin des gros cailloux. Un régal pour nos pauvres scooters!

Ca se mérite un peu d’arriver au logement mais ça en vaut la chandelle. On est au calme, c’est reposant et très joli. Nous sommes au milieu d’une foret de palmiers traversée par un pont en bois. Les dortoirs de 5 sont dans des bâtiments en bois. Les lits sont isolés par de simples cloisons en bois également mais chacun est équipé d’une INDISPENSABLE moustiquaire. En un mot: le cadre est plutôt cool!

MARCHE AUX CRABES DE KEP

Après s’être installées on décide d’aller voir le marché de crabe de Kep. Il nous faudra repasser par Kampot et continuer pendant 26 kms pour atteindre Kep. Mayou monte à l’arrière d’Aurélie alors que je les suis avec le deuxième scooter.

triangleIslandeUne journée INTERMINABLE

La journée de m*** commence…. Les filles roulent vite, trop vite. Elles ne s’en rendent pas forcément compte mais leur compteur de vitesse ne marche pas correctement alors que le mien, oui. Je me fais rapidement distancer.

La route est loin d’être bonne par moment et ça me rappelle terriblement les circonstances de mon accident de moto/scooter en Thaïlande, accident qui s’était conclu par une clavicule cassée. Autant dire que cette expérience m’a bien vacciné, je préfère me laisser distancer plutôt que de rouler comme une forcenée pour tenter de les rattraper!

Evidemment on a enchainé les erreurs avant d’en arriver à ce point précis de l’histoire sinon ce n’est pas drôle. Vu qu’on est parties au pied levé, aucune de nous n’a de carte sim, ni l’adresse exacte de là où l’on va ni même de l’eau. Pour compléter le tableau avec Mayou on n’a pas mangé depuis 7h du matin à la frontière d’Ha tien c’est-a-dire il y a 7h… On n’a pas non plus eu le temps de retirer de l’argent et peu de cambodgiens parlent anglais. Vous voyez le tableau? Bref, tout faux! Heureusement j’avais quelques dollars sur moi….

Perdue, affamée, assoiffée, crevée, sans mes potes dans un pays où j’ai débarqué il y a quelques heures, j’étais à 2 doigts de faire demi tour ne sachant ni où j’étais ni même si j’étais encore sur la bonne route.

Après un premier arrêt et un gros moment de solitude à mimer le marché de crabe (apparemment pas concluant) je croise une patrouille de policiers. Par chance ils parlent anglais et m’indiquent la direction! Kep est encore à 6kms. Je reprends la route et finis par retrouver les filles arrêtées sur le bas côté. Pour être honnête je suis alors franchement énervée. J’ai bien du rouler 15-20 mins avant de pouvoir les rattraper!

Une fois mon soufflon passé et la pression redescendue on se rend compte que ma roue arrière est dégonflée. On n’a toujours pas mangé il est 15h passé et le marché de crabe ferme à 16h. TOUT VA BIEN! On trouve un pseudo garage en bord de route où on pourra faire regonfler le pneu pour 2000 real.

triangleIslandeOrgie de crabes

Enfin arrivées au marché on négocie aussi sec des crabes fraichement péchés, du riz et on s’installe. Que l’orgie commence…. et je ne rigole pas! Je nous revois encore là-bas. On aurait dit des petits cochons qui mangeaient. On était tellement affamées qu’on ne parlait plus, trop occupées à engloutir les crabes en une fraction de seconde, mangeant directement avec les mains la sauce dégoulinant sur les doigts. Il n’en restera plus une miette ni même une goutte!

L’épisode régressif porcin passé on pourra enfin profiter de l’ambiance du marché avant qu’il ne ferme.


triangleIslandeOn rentre?

Fatiguées de cette déjà très longue journée on décide de rentrer mais dès les premiers kilomètres le scooter commence à chasser à l’arrière. La roue est à nouveau dégonflée, en même temps les pneus sont quasi lisses, la jauge d’essence ne marche pas alors ça semble normal d’avoir des pneus qui dégonflent non?

Trouvant une autre « station de réparation » en bord de route c’est reparti pour le mime…. Alors qu’on attendait quelqu’un qui parle anglais on voit Aurèlie, partie à la plage, qui passe devant nous. Je lui cours après mais trop tard. Dans sa lancée elle ne nous aura pas vu et aucun moyen de la prévenir. Bon…

La nuit arrive, l’orage aussi. Bon, bon…

On finira par trouver un téléphone pour appeler sans résultat la loueuse. On contactera alors notre backpacker qui contactera à son tour leur loueur de scooter attitré qui appellera les loueurs de la ville…. et tombe directement sur notre loueuse. Enfin un peu de chance! 30 mins plus tard elle est là pour un échange de scooter, le notre ayant le pneu fendu en 2 et la jante au sol.

triangleIslandeEt maintenant, quoi?

Au guidon de ce nouveau scooter on peut enfin rentrer au logement en assistant à un beau coucher de soleil. L’orage et la pluie menacent et on commence à voir les éclairs au loin alors que la nuit tombe. En repassant par la ville on s’arrête cette fois-ci prendre des cartes sims, acheter de l’eau et des gâteaux. On retire des dollars et mets un peu d’essence avant de rentrer au logement, de nuit.

Le phare marche à moitié, EVIDEMMENT. On reprendra la route empruntée le matin-même par le tuktuk de mayou afin de s’éviter les cailloux. Il y a zéro lumière sur le chemin, juste une piste de terre rouge perdue au milieu de pseudos sous-bois. On chante des chansons à tue-tête pour se donner du courage. Alors qu’un chien se met à nous aboyer dessus et à nous pourchasser Mayou lui passera une gueulante mémorable… qui le calmera aussi sec! La journée a été beaucoup trop longue pour se faire croquer les mollets par un chien!

Le backpack, ENFIN! Vidées par cette journée interminaaaaaaaaaable on s’installe enfin face à des brochettes de poulet satay, du riz et des bières plus que méritées! Ce premier jour au Cambodge aura été épique et on ne pourra jamais l’oublier!


– KEP ET LE MARCHE DE CRABE –

Avec toutes les péripéties vécues cette journée là nous n’avons pu que peu profiter du marché de crabe mais l’ambiance là-bas est vraiment sympa. Les crabes et poissons sont fraichement pêchés et les étals de nourriture sont juste délicieux!
Si tu rejoins Kep à scooter depuis Kampot comment nous il faut savoir que le trajet est un peu long (30mins) sur une route très fréquentée.



__________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s